Timing the world

Le temps est aux voyages intercontinentaux, aux transports aériens, aux communications sous tous les horizons. Dans ce monde globalisé, les pilotes, les hommes d’affaires et les globe-trotters ont besoin de connaître l’heure en d’autres lieux de la planète – et de pouvoir régler leur montre, en un clin d’œil, sur d’autres fuseaux horaires. Pour combler ces attentes, Breitling propose toute une palette de chronographes de voyage équipés de mouvements manufacture au confort d’emploi sans précédent. Les meilleurs complices des aviateurs et des hommes planétaires.

Scroll

Depuis 1884

Tous les temps de la planète

1884 n’est pas seulement la date de fondation de Breitling. Cette année-là, des représentants de vingt-cinq pays, réunis à Washington pour la Conférence internationale du méridien, décidèrent de diviser la planète en vingt-quatre fuseaux horaires couvrant chacun 15° de longitude (une heure) et de prendre comme référence (longitude 0) le méridien de Greenwich, près de Londres.

Il existait jusqu’alors une multitude d’heures locales, plus ou moins basées sur la longitude: plus de 70 en Amérique du Nord et une trentaine en Europe. Mais avec le développement des voyages, et surtout la naissance du chemin de fer, il apparut nécessaire d’unifier le système du temps. Pour assurer le confort des voyageurs et éviter les accidents, l’Angleterre décida de créer une heure légale pour tous les points desservis par une même ligne.

En 1847, la British Railway Clearing House recommanda à toutes les compagnies d’adopter le temps moyen de l’observatoire de Greenwich, qui servait déjà de référence aux navigateurs. L’utilisation d’heures légales s’imposa peu à peu partout où se développait le chemin de fer. Les Etats-Unis, qui ne pouvaient avoir d’heure unique, divisèrent leur territoire en plusieurs time zones.

Avant 1884, les voyageurs devaient sans cesse régler leur garde-temps en fonction du lieu où ils arrivaient. L’adoption d’un système mondial unifié entraîna l’essor d’un nouveau type d’instruments, dans lequel Breitling allait s’illustrer: les montres de voyage affichant simultanément plusieurs fuseaux horaires.

Depuis 1884

Qu’est-ce que l’heure GMT?

L’heure GMT (Greenwich Mean Time) correspond à l’heure solaire moyenne sur le méridien traversant l’observatoire de Greenwich (longitude 0), à l’est de Londres. Elle a servi de référence temporelle mondiale de 1884 à 1972, où elle a été remplacée par le temps UTC (Temps universel coordonné). En horlogerie, l’abréviation GMT est employée pour désigner des montres affichant un second fuseau horaire.

Depuis 1884

Breitling à l’heure des voyages

Si le chronographe s’est imposé depuis 1884 comme le domaine d’excellence de Breitling, les montres de voyage ont également joué un rôle important dans l’histoire de la marque au B ailé. En partageant toutes les grandes heures de la conquête des airs, la firme n’a-t-elle pas accompagné l’essor du transport aérien et des voyages au long cours?

Dans les années 1950-1960, le «fournisseur attitré de l’aviation mondiale» s’est illustré ainsi par un modèle sophistiqué baptisé Unitime, une montre automatique à heure universelle permettant de lire l’heure simultanément dans les vingt-quatre fuseaux horaires – devenue une pièce de collection très recherchée.

Aujourd’hui, Breitling s’impose une nouvelle fois comme la référence pour les pilotes et les voyageurs en proposant deux mouvements exclusifs développés sur la base de son Calibre chronographe manufacture Breitling 01: le Calibre B04 avec second fuseau horaire et le Calibre B05 à heure universelle. Deux mécaniques à l’architecture inédite, entièrement conçues et fabriquées dans les ateliers de Breitling Chronométrie.

BREITLING B04 & BREITLING B05

Deux mouvements d’exception

Pour assurer un confort d’utilisation sans égal, les horlogers et ingénieurs de Breitling ont imaginé des systèmes de réglage activés entièrement par la couronne ainsi que des différentiels brevetés permettant de désolidariser du rouage les aiguilles et les disques lorsqu’on change de fuseau horaire. Cette opération n’a ainsi aucune influence sur la précision de l’affichage du temps ou celle des chronométrages.

Les Calibres B04 et B05 se distinguent également par le fait qu’ils marient leurs mécanismes ingénieux à un chronographe automatique hautes performances. Ils allient ainsi deux complications utiles et simples d’emploi – dans la droite ligne de la philosophie des «instruments pour professionnels» Breitling.

Comme tous les mouvements Breitling, les Calibres manufacture B04 et B05 sont officiellement certifiés chronomètres par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres) – la plus haute référence en matière de précision et de fiabilité, et la seule basée sur une norme internationale.