Made by Breitling

Made by Breitling

Le mouvement

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-816c5db655-mouvement_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-69ad3f624e-mouvement_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-0b1593abbf-mouvement_6.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-9bf31cb2d9-mouvement_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-96c34e9733-mouvement_9.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-6bd204d3b6-mouvement_8.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-04f60ec4df-mouvement_7.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-405d0c0e15-mouvement_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-e57383db8f-mouvement_3.jpg

Spécialiste du chronographe, Breitling a joué un rôle capital dans le développement technique de cette complication, en inventant notamment les deux poussoirs indépendants et en présentant le premier chronographe automatique (1969). Tout au long de son histoire, la firme s'est distinguée par ses mouvements fiables, robustes et précis. En 2009, elle a franchi une étape décisive en rejoignant le cercle très fermé des maisons horlogères possédant leur propre mouvement de chronographe mécanique. Un calibre hautes performances, doté d'une architecture entièrement nouvelle. Pour s'assurer la maîtrise totale de la qualité de ses mouvements mécaniques, Breitling a construit une usine ultramoderne aux portes de La Chaux-de-Fonds baptisée Breitling Chronométrie. Quant aux modèles électroniques Breitling, ils sont tous équipés de mouvements SuperQuartzTM, dix fois plus précis que le quartz standard. Pour fabriquer son propre mouvement de chrono- graphe, Breitling a choisi d'emprunter des voies inédites. S'inspirant d'un concept d'avant-garde utilisé dans d'autres secteurs de pointe, et l'adaptant à la sphère horlogère, la firme a développé une formule de chaîne de production industrielle qui révolutionne l'assemblage traditionnel des mouvements. Chaque mouvement est suivi individuellement par un logiciel ultrasophistiqué qui le dirige automatiquement vers le poste adéquat, le long d'un parcours où alternent les postes entièrement automatisés et ceux exigeant une intervention manuelle. Toutes les étapes de réglage sont également intégrées à ce processus, et en sortant de la chaîne, chaque mouvement est prêt à affronter les tests ultrarigoureux du COSC. Breitling garantit ainsi à ses «instruments pour professionnels» une authentique fiabilité à grande échelle. Pour garantir une lecture absolument fiable par les instruments du COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres), chaque mouvement doit être doté d'un cadran de travail blanc et d'une aiguille de seconde noire. Les mouvements sont remontés une fois par jour à l'aide d'une machine faisant tourner la couronne selon un nombre de rotations prédéterminé. La précision est mesurée par un robot lisant la position de l'aiguille de seconde. Chaque mouvement numéroté individuellement est testé pendant 15 jours et 15 nuits consécutifs. Les contrôles sont effectués dans cinq positions et à trois températures différentes (23° C, 38° C et 8° C). Pour obtenir le titre très convoité de chronomètre officiellement certifié, le mouvement doit remplir sept critères éliminatoires très rigoureux, dont un écart de marche moyen inférieur à -4/+6 secondes par jour - soit une précision de 99,99%. Seules 5% des montres produites en Suisse sont certifiées chronomètres.

Plus

Made by Breitling

Le boîtier

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-2b84f3052f-boitier_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-c613c1ad18-boitier_3.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-a65fcc2672-boitier_6.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-b80fa76270-boitier_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-a6038278dd-boitier_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-e9df954eb7-boitier_7.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-a3aeb03b3f-boitier_2.jpg

Les boîtiers Breitling sont conçus pour accompagner les professionnels dans les missions les plus extrêmes. Ils doivent donc offrir une protection maximale en cas de choc et chaque détail de leur construction a été développé et testé pour résister à un usage intensif. Breitling n'utilise que des métaux de tout premier choix, comme l'alliage d'acier inoxydable et antimagnétique 316L ou le titane grade 2. Les couronnes et poussoirs (parties les plus exposées) font l'objet d'une attention particulière. L'étanchéité est garantie par des systèmes très sophistiqués. Les boîtiers Breitling se distinguent également par leur complexité technique, leur esthétique haut de gamme et la qualité de leurs finitions. Les boîtiers Breitling sont fabriqués par processus d'étampage - à froid pour l'acier et l'or, à chaud pour le titane. L'ébauche de la carrure est d'abord découpée dans une barre de métal. Une succession de frappes à des pressions toujours plus élevées permet ensuite de donner au boîtier sa forme définitive. Avant chaque frappe, la carrure est chauffée à près de 1100° C afin de détendre et rééquilibrer la matière. Puis vient l'usinage - tournage des parties rondes, fraisage des géométries complexes, perçage des trous pour les couronnes et poussoirs - dans une savante alliance entre la main, la machine et les «centres d'usinage» opérant sur cinq axes simultanés à très grande vitesse. Après soudure des pièces rapportées, les boîtiers reçoivent leurs finitions subtiles et contrastées - polissage, satinage ou microbillage - dans un long processus mariant travail mécanisé et doigté du polisseur. Toutes les composantes s'ajoutant aux boîtiers (lunettes, fonds, couronnes, poussoirs) sont fabriquées et terminées avec le même souci de perfection technique et esthétique.

Plus

Made by Breitling

Le cadran

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-444bbdcf4b-cadran_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-4c9d7e708b-cadran_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-a8fdd9b951-cadran_3.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-8432e678bf-cadran_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-1eed73c69f-cadran_6.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-62fb911f51-cadran_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-b214c93d9a-cadran_7.jpg

Recherche esthétique, raffinement des jeux de creux et de reliefs, finitions soignées, les cadrans des chronographes et montres Breitling exigent la maîtrise de méthodes de fabrication extrêmement pointues alliant les savoir-faire traditionnels aux technologies les plus modernes. Chaque détail a été étudié pour permettre une lecture optimale des informations d'un seul coup d'oeil, comme sur un tableau de bord. Les cadrans sont découpés dans une plaque de laiton, où l'on perce les divers trous et guichets. Ils sont ensuite polis, puis «mis en couleur» grâce à un traitement par laquage ou par galvanoplastie (principe de l'électrolyse), dans plusieurs bains successifs parcourus par un courant électrique. Pour le cadran de la Navitimer, Breitling fait appel à un processus raffiné d'«épargne» sur fond d'argent pur ou d'or qui garantit aux indications un éclat et une lisibilité sans pareils. Les compteurs sont creusés et «azurés» (décorés de lignes en spirale), puis colorés. Les divers marquages sont imprimés à l'aide de têtes en silicone enduites d'encre, avec passages au four. Le symbole Breitling est étampé dans une bande d'or 18 ct avec une précision de 1/100 de mm, puis sablé, découpé et poli pour permettre de subtils contrastes. La pose et le rivage manuels du symbole Breitling et des index appliques exigent une très grande dextérité. Les opérations se terminent par la pose de la matière luminescente au moyen d'un stylo à buse connecté à un tuyau à pression.

Plus

Made by Breitling

Les aiguilles

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-5523c8f4ac-aiguilles_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-b068cc0cfd-aiguilles_3.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-8f43db70c2-aiguilles_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-c1a9ce1a80-aiguilles_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-cc846ed321-aiguilles_7.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-d0f5d1becd-aiguilles_6.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-1c381c8905-aiguilles_4.jpg

La fabrication d'une aiguille comme la fameuse trotteuse de chronographe ornée du B de Breitling requiert une très grande minutie et de nombreuses opérations. Les tolérances d'usinage sont minimes, la manutention délicate. Rares sont les fabricants capables de maîtriser aujourd'hui la finesse de découpe et la qualité de finition conformes aux standards Breitling. Ce souci du moindre détail se retrouve dans toutes les aiguilles équipant les chronographes et montres-instruments de la marque. Les aiguilles sont découpées dans une bande de laiton en plusieurs étapes successives - dont trois pour le symbole Breitling. Elles sont ensuite usinées par diamantage. Le canon (tube) sur lequel l'aiguille sera rivée est usiné dans des barres de laiton de trois mètres de long à l'aide d'une machine à commande numérique. Après le perçage, les minuscules canons (diamètre intérieur 0,25 mm, diamètre extérieur 0,5 mm) sont soigneusement contrôlés. Le rivage de l'aiguille sur le canon, à l'aide d'une potence, exige doigté et précision. Pour vérifier la qualité du rivage, on contrôle le couple de rotation lors de la remise à zéro du chronographe, et l'aiguille doit résister à un couple allant jusqu'à 30 Ncm. La finition de l'aiguille est obtenue par un traitement galvanique nécessitant plusieurs étapes: lessivage, dégraissage, pré-rhodiage et rhodiage (ou dorage), sans compter les nombreux rinçages. La fabrication s'achève par la pose de la matière luminescente, suivie d'un contrôle visuel.

Plus

Made by Breitling

La glace

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-f8bf43e182-glace_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-bda3a25100-glace_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-34c8cab315-glace_3.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-00d414aaf1-glace_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-58521688e0-glace_6.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-230dfb8eeb-glace_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-f669143fb4-glace_7.jpg

Les chronographes et montres-instruments Breitling sont tous équipés de glaces saphir inrayables avec traitement antireflet sur les deux faces. La garantie d'une extrême robustesse, alliée à une lisibilité optimale des informations en toutes circonstances. La fabrication du saphir de synthèse - la pierre la plus dure après le diamant - requiert des compétences et des moyens de production ultrasophistiqués, ainsi qu'un grand nombre d'opérations. La pose du traitement antireflet double face exige également un savoir-faire et un équipement très spécialisés. Le saphir de synthèse est fabriqué à base d'alumine (oxyde d'aluminium). Sa fusion s'opère à 2050° C, avec apport d'oxygène et d'hydrogène. Il faut une quinzaine d'heures pour que le «corindon» (alumine cristallisée) se forme sur le bâtonnet, telle une stalagmite. Les pierres sont ensuite recuites à une température de 1800° C pour stabiliser la matière. Les corindons sont sciés à l'aide de lamelles diamantées. L'usinage du verre se poursuit par le meulage du diamètre avec une précision de 2/100 de mm, puis le surfaçage (ajustement de l'épaisseur). La forme bombée de la glace est obtenue par meulage des surfaces inférieures et supérieures. Après le biseautage des angles, qui permettra l'adaptation au boîtier, le verre saphir subit un polissage chimique sur ses deux faces. Il est ensuite transféré dans un laboratoire aseptisé (chambre blanche) où il passe dans un four pour recevoir le traitement antireflet grâce à un processus très élaboré d'évaporation sous vide. Ce traitement sur les deux faces élimine 99% des reflets perçus par l'oeil.

Plus

Made by Breitling

Le bracelet

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-3ffc9e4f45-bracelet_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-0030da164e-bracelet_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-0b3dce9539-bracelet_3.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-a48decd46c-bracelet_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-3f5b11a992-bracelet_7.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-04f7c74794-bracelet_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-c6f278809e-bracelet_6.jpg

Les bracelets métalliques Breitling se démarquent par leur robustesse à toute épreuve, leur confort au porter, leur design exclusif et leurs finitions haut de gamme. Pour qu'ils résistent aux forces de traction et de torsion auxquelles ils seront soumis quotidiennement, la firme a développé des moyens de production ainsi que des technologies très spécifiques. Breitling propose également une vaste gamme de bracelets taillés dans les plus belles peaux, avec tout le savoir-faire des artisans spécialisés. Les modèles à vocation sportive ou aquatique se marient à plusieurs types de bracelets en caoutchouc, à la fois souples et ultrarésistants. Les divers types de maillons sont tronçonnés, percés et profilés dans des barres métalliques de quatre mètres de long à l'aide de machines à commande numérique. Ils sont ensuite patiemment polis à la main - seule garantie de finitions de grande qualité -, avant d'être assemblés, également à la main, puis à nouveau polis. Les maillons et goupilles sont soudés par fusion (sans apport de matière extérieure) à une température de 3400° C, ce qui assure au bracelet une durabilité exceptionnelle. Tous les bracelets sont dotés de fermoirs étampés et d'embouts massifs, ce qui contribue à renforcer leur solidité hors norme. Après un «visitage» (contrôle) esthétique rigoureux, on monte sur les deux brins du bracelet le fermoir et les embouts.

Plus

Made by Breitling

L'emboîtage

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-3283c021a2-emboitage_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-77f52517b6-emboitage_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-01d0f43de6-emboitage_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-86e5840b0f-emboitage_3.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-1e5d5f9419-emboitage_7.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-cf3e9433d3-emboitage_6.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-324fface3a-emboitage_5.jpg

Les performances d'un produit horloger dépendent en partie de la qualité de l'air dans les locaux où il a été emboîté. Pour garantir le bon fonctionnement de ses chronomètres dans les conditions les plus éprouvantes, Breitling s'est dotée d'un système sophistiqué permettant de réguler le taux d'humidité et la température de chaque local. On évite ainsi que les montres, emboîtées dans une atmosphère trop humide, ne présentent de la condensation une fois placées dans un environnement plus froid. Un système de filtration supprime toutes les poussières qui pourraient encrasser les mouvements. Autant de mesures courantes dans les industries high-tech comme le médical ou l'électronique, mais résolument pionnières en horlogerie. Le cadran est posé et fixé sur le mouvement. Les aiguilles sont chassées une à une sur leurs axes respectifs, avec une force contrôlée, à l'aide d'une machine dotée d'un écran vidéo avec image forte- ment agrandie, puis on vérifie leur parallélisme, le centrage des aiguilles de chronographe après la remise à zéro ainsi que le passage de la date. Le bloc mouvement/cadran/aiguilles, muni de son cercle d'emboîtage, est ancré à l'intérieur du boîtier. On insère la couronne, puis l'on fixe le mouvement au moyen de vis. La masse oscillante est posée et vissée à l'aide d'un tournevis dynamométrique permettant de définir très exactement le couple de serrage. Le fond est ensuite fermé et bloqué à l'aide d'une machine. On grave au laser sur le fond le numéro individuel du Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC); chaque modèle est ainsi désormais indissolublement lié à un mouvement.

Plus

Made by Breitling

Les contrôles

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-4cafdc81c3-controles_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-212f7b6056-controles_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-14c9dad477-controles_3.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-bb03dedaec-controles_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-def0fd4249-controles_7.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-140960f55b-controles_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-cd21cf5096-controles_6.jpg

Pour garantir des produits répondant aux plus hauts paramètres techniques et esthétiques, Breitling ne se contente pas de faire appel aux meilleurs fournisseurs et de confier la fabrication aux horlogers les plus experts, dotés de l'équipement le plus sophistiqué. La firme a également mis en place tout un processus de contrôles extrêmement sévères. Chaque composant fait l'objet de nombreux tests rigoureux. Chaque étape de production est suivie d'un contrôle visant à s'assurer du respect de tous les critères posés par la marque. Seule cette exigence permet de garantir la qualité irréprochable des montres «Made by Breitling». Tous les composants - qu'il s'agisse des mouvements ou de l'habillage - sont soumis à des contrôles d'entrée très sévères, sur les plans technique, dimensionnel et esthétique. Les boîtiers subissent un test d'étanchéité à l'eau pouvant aller jusqu'à une pression de 400 bars - suivi par un test de condensation. On vérifie la forme, la couleur et la planéité des aiguilles, la bienfacture des cadrans et des bracelets. Les processus d'assemblage et d'emboîtage s'accompagnent, eux aussi, d'une kyrielle de tests. Une fois emboîtées, les montres subissent une nouvelle batterie de contrôles, dont un test d'étanchéité à l'air. On vérifie la précision de marche à l'aide d'équipements spécifiquement paramétrés. Des spécialistes passent au crible l'ensemble des fonctions: maniement des poussoirs, rotation de la lunette, efficacité du remontage automatique, durée de la réserve de marche, fonctionnement du calendrier. Des contrôles visuels à la loupe garantissent la perfection esthétique de toutes les composantes de l'habillage. Avant l'expédition, les montres subissent un dernier contrôle portant à la fois sur l'esthétique et les fonctions.

Plus

Made by Breitling

Recherche & développement

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-75ac758bc6-recherche_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-8ba7c48519-recherche_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-fc9e8a91c6-recherche_3.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-3b3fed1763-recherche_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-82357fbb3a-recherche_7.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-823b3daffa-recherche_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-2dbfa549b7-recherche_6.jpg

Tout au long de son histoire, Breitling s'est distinguée par d'innombrables innovations et perfectionnements techniques, qu'il s'agisse des mouvements ou de l'habillage. La firme poursuit cette quête constante d'optimisation grâce à une cellule «Recherche & développement» très active et dotée des meilleurs spécialistes. Breitling Chronométrie, à La Chaux-de- Fonds, possède par ailleurs l'un des laboratoires les mieux équipés de toute l'industrie horlogère. Le laboratoire de Breitling Chronométrie possède tout le matériel ultrasophistiqué pour accompagner le développement des nouveaux mouvements ainsi que la recherche dans ce domaine de pointe. On y trouve notamment un microscope électronique à balayage agrandissant jusqu'à 40000 fois, une caméra à haute vitesse, des équipements destinés aux analyses chimiques et de nombreux appareils per- mettant de tester la résistance des mouvements aux chocs, aux variations de températures ou aux champs magnétiques ainsi que le comportement au porter et la fiabilité à long terme. Lors du développement d'un nouveau modèle, chaque composante de l'habillage doit également subir des tests d'homologation très sévères: résistance aux chocs de la glace saphir, résistance de la couleur des cadrans au rayonnement ultraviolet ou à la corrosion, résistance des bracelets métalliques à la traction et aux secousses, etc. Les ingénieurs vérifient le bon fonctionnement des lunettes tournantes ainsi que celui des poussoirs de chronographe. Sans compter les tests dimensionnels à l'aide d'installations de mesures 3D

Plus

Made by Breitling

Service après-vente

http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-98236c3131-service_1.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-6a60a1d046-service_2.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-7da2a610ea-service_4.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-1c0bf7495f-service_5.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-aed0969049-service_6.jpg
http://cdn3.breitling.com/media/breitling/image/0/madeby_zoom800/asset-version-ab5f70e887-service_3.jpg

Une montre Breitling est un instrument de précision très sophistiqué fonctionnant 24 heures sur 24 et sous les contraintes les plus diverses. Elle doit donc faire l'objet d'une maintenance régulière et ultra- professionnelle pour conserver dans le temps toutes ses performances et sa fiabilité. Breitling conçoit son service après-vente comme une part intégrante et essentielle de sa politique de qualité. La marque dispose d'un important réseau mondial de centres techniques agréés, avec des horlogers parfaitement formés. Tous les intervenants sont liés par une charte SAV impliquant le respect de l'ensemble des critères exigés par Breitling. La garantie d'une prise en charge rapide, efficace et personnalisée. La révision complète d'un chronographe mécanique Breitling est un processus long et minutieux. Le mouvement est entièrement démonté et les pièces soumises aux contraintes les plus élevées - tel le ressort moteur - systématiquement remplacées. Tous les composants sont soigneusement inspectés, remplacés en cas d'usure, puis lavés et patiemment réassemblés et lubrifiés. Le boîtier subit lui aussi un démontage complet, avec échange des composants les plus exposés, notamment les joints d'étanchéité. Les experts du polissage redonnent au boîtier et au bracelet métallique tout l'éclat du neuf, en respectant les formes d'origine. Après lavage aux ultrasons, le boîtier est réassemblé. Le cadran reçoit de nouvelles aiguilles. La montre réemboîtée subit un test d'étanchéité ainsi qu'un contrôle de qualité de trois jours portant notamment sur la précision, le remontage automatique, la réserve de marche et les fonctions du chronographe - sans oublier un contrôle esthétique très poussé.