Gaston Breitling démontre son talent

Gaston Breitling démontre son talent

Léon Breitling décéda en 1914, transmettant à son fils Gaston l’entreprise familiale. Gaston avait hérité de l’esprit de pionnier de son père, de son sens de l’innovation et de sa passion inextinguible pour les chronographes, comme en fit la démonstration en 1915 avec le lancement de l’un des premiers chronographes au monde dotés d’un poussoir distinct au-dessus de la couronne.

En 1923, une montre de poche brevetée avec deux poussoirs de chronographe fit sensation. Le premier poussoir, à 2 heures, servait à lancer et arrêter le mécanisme, tandis que le second, intégré à la couronne, actionnait la remise à zéro. Pour la première fois, il était possible, avec une montre stop, de mesurer plusieurs temps à la suite.

Il est à noter que beaucoup des cadrans des produits de Gaston Breitling n’étaient pas signés : ils affichaient soit le nom du client, soit des logos déposés comme Montbrillant, Sprint et Vitesse. Il fallut attendre les années 1920 pour que le nom de la Manufacture apparaisse enfin sur ses montres.