Breitling sous une nouvelle direction

Breitling sous une nouvelle direction

Après l’enregistrement de Breitling Montres SA le 30 novembre 1982, le siège social de l’entreprise fut déplacé à Grenchen. Avec sa nouvelle direction, Breitling célébra son 100e anniversaire en 1984 avec une Chronomat entièrement réinventée, caractérisée par ses cavaliers et son mouvement chronographe automatique. Le design s’inspire d’une montre que la marque avait développée l’année précédente pour le célèbre escadron aérien italien Frecce Tricolori.

En 1985, l’Aerospace, une montre multifonction, fait son arrivée dans la collection. Cette montre à quartz innovante avec un boîtier en titane présente un affichage double, analogue et digital, tandis que son cadran intègre deux écrans à cristaux liquides (LCD). Ce modèle se distingue par un système de contrôle simple et logique permettant d’utiliser un nombre impressionnant de fonctions, toutes activées en tournant, pressant ou tirant la couronne.

1985 fut aussi l’année du renouveau pour la Navitimer, présentée dans une version à remontage manuel. La Référence 81600 rendit hommage à la Navitimer d’origine, à la fois par son style et ses fonctions, tandis qu’une version automatique fut présentée en 1987. A nouveau, ces Navitimer devinrent rapidement des best-sellers, et se retrouvèrent notamment au poignet du chanteur français Serge Gainsbourg.

Autre star de la décennie, l’Emergency, qui, comme son nom l’indique, fut la première montre de poignet équipée d’une balise de détresse intégrée. Lancée en 1988 avec une seule antenne, elle libère véritablement tout son potentiel en 1995 avec l’introduction d’un système breveté d’antennes extensibles. Le microémetteur de ce dernier modèle, câblé sur la fréquence internationale de détresse aéronautique, était équipé de deux antennes et disposait d’une réserve de marche indépendante de 48 heures.

Juste à temps pour célébrer un grand anniversaire de plus, le 125e, Breitling présenta le mouvement de chronographe à remontage automatique Calibre manufacture Breitling 01, une innovation qui permit à la Manufacture d’intégrer le cercle d’élite des grandes Maisons horlogères.

Le Chronospace fut présenté en 2010. Héritier éblouissant de l’Aerospace, ses fonctions comprennent non seulement l’affichage de l’heure et un chronographe précis au centième de seconde, mais aussi un affichage numérique avec réveil, calendrier, compte à rebours, heure GMT et seconde fuseau horaire, sans oublier la fonction règle à calcul tournante, si étroitement liée aux montres Breitling pour professionnels.

En 2015, l’Exospace B55 réunissait tout l’attrait d’une montre de poignet remarquable et celui de la connectivité avec Smartphone. Très agréable à l’oeil avec son boîtier en titane noir et son bracelet en caoutchouc noir, cette montre, selon la plus pure tradition Breitling, fut conçue pour les professionnels de l’aviation. Les réglages de la montre, y compris de l’heure, le réglage du fuseau horaire ainsi que des alarmes pouvaient être effectués grâce au Smartphone de l’utilisateur, tandis que deux écrans numériques sur le cadran de la montre informaient l’utilisateur de l’arrivée de nouveaux e-mails ou SMS, lorsqu’il recevait un appel ou d’une notification de son calendrier.