chronomat

L’ICÔNE POLYVALENTE – INSPIRÉE PAR LA TECHNIQUE ET EXÉCUTÉE AVEC ÉLÉGANCE

UN CHRONOGRAPHE SPÉCIAL CONÇU POUR LA JET TEAM DES FRECCE TRICOLORI

Au début des années 1980, Ernest Schneider – à la tête de Breitling depuis 1979 – apprend que la célèbre Jet Team italienne des Frecce Tricolori recherche un nouveau chronographe pour ses pilotes. Comme on pouvait s’y attendre de la part de gentlemen italiens, ce chronographe devait être suffisamment élégant pour être porté avec un costume lorsque les pilotes n’étaient pas en service, mais quand même suffisamment solide pour fonctionner correctement dans le cockpit d’un avion de chasse. Il devait également être mécanique, car l’équipe de voltige d’élite voulait un affichage analogique ; à l’époque, aucun mouvement de chronographe à quartz de ce type n’était encore disponible sur le marché.

Ernest Schneider ne veut pas se contenter de proposer une adaptation d’un modèle existant ; il a l’intention de créer un tout nouveau chronographe correspondant parfaitement aux besoins et aux désirs des pilotes italiens.

Pilote lui-même, il comprend intuitivement l’importance de la lisibilité et du confort au poignet. Lors d’un voyage en Italie pour rencontrer la Jet Team italienne, il découvre également pourquoi certains pilotes reviennent parfois avec le verre du cadran de leur montre cassé : lorsqu’ils ouvrent la verrière du cockpit après l’atterrissage, certains pilotes cognent leur montre contre le cadre métallique en étendant leurs bras.

Cela amène la marque à imaginer une solution brillante consistant à enfoncer légèrement le verre dans la lunette et à le protéger à l’aide de quatre cavaliers.

Ces derniers deviendront par la suite la marque emblématique du Chronomat.

LES CAVALIERS : RÉSOLUMENT POLYVALENTS

Les cavaliers protègent non seulement le verre, mais ils marquent également tous les quarts d’heure (0, 15, 30 et 45).

Les cavaliers à 15 et à 45 peuvent être dévissés et inversés, ce qui permet d’utiliser la lunette pour effectuer un compte à rebours ou comme compteur. Une fonctionnalité très utile pour toutes les aventures, que ce soit dans les airs, sur la terre ou en mer !

Ils confèrent également à la montre un look audacieux, bien équilibré grâce au diamètre restreint de son boîtier de 39 mm et l’absence d’arrêtes anguleuses, ce qui garantit l’élégance que l’on attend naturellement des pilotes italiens.

1983 - LE CHRONOGRAPHE "FRECCE TRICOLORI"

Le chronographe "Frecce Tricolori" est présenté à la Jet Team éponyme italienne en 1983 ; les pilotes sont immédiatement conquis par le charme de ce chronographe ultrafonctionnel, original et élégant.

Le cadran noir porte l’emblème de la patrouille : trois flèches aux couleurs du drapeau du pays au-dessus de l’inscription "P.A.N. frecce tricolori", "P.A.N." signifiant "Pattuglia AcrobaticaNazionale".

Par la suite, de nombreuses et différentes éditions spéciales de la montre ont été produites afin de rendre hommage au célèbre escadron aérien italien.

Le dernier Chronomat B01 42 Frecce Tricolori Limited Edition (250 exemplaires) marque le 60e anniversaire de la patrouille des Frecce Tricolori.

1984 – LE CHRONOMAT

L’année 1984 approche à grands pas, et avec elle le 100e anniversaire de Breitling.

Pour cette occasion mémorable, Ernest Schneider veut lancer une nouvelle montre qui révolutionnerait l’industrie et remettrait le chronographe mécanique au centre de la scène prouvant ainsi que ce dernier est toujours capable d’attirer une clientèle décontractée et tendance.

Il convient de rappeler qu’à l’époque, la tendance était aux montres plates donnant uniquement l’heure, et principalement alimentées par des mouvements à quartz ; en lançant un chronographe mécanique imposant, Ernest Schneider a pris une décision audacieuse.

Conscient d’avoir créé un chronographe qui incarne à la perfection toute la philosophie de la marque, il considère le chronographe Frecce Tricolori comme un point de départ parfait au développement du nouveau représentant de l’esprit Breitling.

En 1984, Breitling présente le Chronomat (Réf. 81950), un nom qui combine les mots "chronographe" et "automatique", "Chronomat"étant un nom de légende pour Breitling, puisqu’il signifiait auparavant Chronographe Mathematique, ancêtre de la Navitimer dans les années 1940.

Le succès du "nouveau" Chronomat est instantané et mondial.

IL REMET LE CHRONOGRAPHE A LA MODE

Le Chronomat conserve les éléments de design qui, l’année d’avant, ont fait de son précurseur le fidèle compagnon des pilotes de chasse italiens – y compris les cavaliers caractéristiques, le boîtier lisse et épuré et le bracelet "Rouleaux" emblématique.

Les cavaliers interchangeables à 15 et à 45 sont parfaitement adaptés aux missions aériennes (compteur) comme aux régates (compte à rebours), et le tachymètre interne offre la touche finale pour faire du Chronomat le chronographe polyvalent idéal. 

Le Chronomat jouit même d’une version pour la navigation et d’une version spécialement élaborée pour l’écurie Renault F1 Team.

Bientôt, une version bicolore sera proposée avec des cavaliers, une couronne et des poussoirs en or apportant ainsi au Chronomat une touche de luxe pour en faire un symbole d’élégance.

Des sportifs aux hommes d’affaires, des acteurs aux jet-setters, tout le monde porte le Chronomat et apprécie son look sport-chic qui le démarque vraiment de la concurrence de cette époque.

L’ÉVOLUTION DU CHRONOMAT

Le Chronomat continue d’être produit et a connu, depuis lors, plusieurs évolutions esthétiques et techniques.

Renforçant sa position de pierre angulaire au sein de la collection Breitling, en 2009 il devient également la première montre Breitling à être équipée du Calibre Manufacture Breitling 01, fabriqué en interne.

En 2020, la collection Chronomat a été réinventée pour une nouvelle ère tout en gardant les codes de design caractéristiques de l’originale. Avec le retour de l’emblématique bracelet "Rouleaux", le Chronomat est la montre parfaite pour toutes les activités.