Breilting Orbiter 3 ballon over the Swiss alps

INSTRUMENTS POUR PROFESSIONNELS

Depuis les horloges de bord d’une grande fiabilité, conçues par le département HUIT Aviation et plébiscitées par les forces aériennes à la fin des années 1930, les instruments pour professionnels ont toujours été le cœur de l’ADN de Breitling.

En 1979, Willy Breitling confie l’avenir de Breitling à Ernest Schneider, entrepreneur visionnaire et grand amateur d’aviation, qui passe ensuite le relais à son fils Théodore Schneider en 1994.

S’inscrivant dans la continuité de l’héritage de la marque avec des montres emblématiques telles que la Navitimer, ils s’orientent vers les dernières avancées technologiques et développent des instruments multifonctionnels destinés aux explorateurs et aux professionnels.

1985 – AEROSPACE

En 1985, Breitling lance son Aerospace.

Ce chronographe à quartz innovant multifonction est animé par la dernière génération de technologie suisse, affichage double (analogique et numérique) et deux écrans LCD (écran à cristaux liquides) compris.

L’atout unique de l’Aerospace est cependant son système d’une simplicité et d’une logique remarquables. 

Pour actionner toutes ses fonctions (affichage des heures/minutes/secondes, chronométrage au 1/100e de seconde, alarme, compte à rebours, second fuseau horaire, calendrier, etc.), il suffit en effet de tourner, d’appuyer ou de tirer sur son unique couronne.

L’Aerospace est d’une simplicité d’utilisation intuitive et sans précédent et se présente en outre sous un design alliant élégance et discrétion.

Son boîtier en titane, l’un des métaux favoris des aviateurs, attire également tous les regards de par sa force de caractère indéniable et sa légèreté.

Dernier point, la lunette conserve les cavaliers caractéristiques, clin d’œil au Chronomat fort apprécié, lancé un an auparavant.

1995 – EMERGENCY

Breitling revient en 1995 avec la montre qui allait bientôt devenir l’instrument de sauvetage de poignet par excellence pour chaque aventurier, à savoir l’Emergency.

L’Emergency est un petit bijou de technologie qui intègre, dans son boîtier en titane de 43 mm, un microémetteur capable d’envoyer des signaux sur la fréquence internationale de détresse (121,5 MHz).

Breitling a collaboré étroitement avec Dassault Électronique, la division spécialisée du célèbre constructeur aéronautique français, pour développer le microémetteur et le circuit intégré spécifique.

En cas d’urgence, il suffit de dévisser le bouchon de sécurité de l’antenne principale (en bas à droite du boîtier) et de déployer l’antenne sur toute sa longueur. L’antenne auxiliaire, située de l’autre côté du boîtier, permet d’augmenter la puissance de l’émetteur.

La portée des signaux dépend principalement de la nature du terrain, de la localisation de la montre et de l’altitude de l’avion de recherche.

Au sommet d’une montagne, la portée peut être par exemple de 400 km si l’avion vole à 33 000 pieds / 10 000 mètres d’altitude. Sur un terrain plat ou sur un bateau, la portée des signaux varie de 36 km, si l’avion vole à 3000 pieds / 900 mètres, à 160 km s’il vole à 20 000 pieds / 6000 mètres.

Tout au cours de son développement, l’Emergency a fait l’objet d’innombrables tests en laboratoire et dans la vie réelle, et ce, dans les conditions les plus variées.

Elle a aussi été largement testée par différentes organisations de recherche et de sauvetage ainsi que par les forces armées.

En décembre 1995, elle prouve son efficacité sur le terrain lors d’un exercice de recherche et de sauvetage à Hong Kong, mené par les membres de la région Asie-Pacifique (Royal Air Force, Royal Navy, Force aérienne des Etats-Unis, marine américaine, Garde côtière américaine, agence de sécurité maritime du Japon, Government Flying Service de Hong Kong).

En 1997, l’Emergency sauve la vie de treize membres d’équipage du Mata-Rangi, un bateau en roseau navigant entre l’Australie et l’île de Pâques. Dévié de son cap par une tempête, il avait alors été localisé à 1800 miles (près de 2900 km) des côtes chiliennes.

Cette montre a ensuite été utilisée par les patrouilles les plus célèbres du monde, y compris la Frecce Tricolori et la Patrouille Suisse.

1999 – LE PREMIER VOL AUTOUR DU MONDE EN BALLON

En 1999, le modèle Breitling Emergency effectue le tout premier tour du monde sans escale aux poignets de Bertrand Piccard et de Brian Jones, à bord du ballon BreitlingOrbiter 3.

Ce fabuleux voyage commence le lundi 1er mars 1999 au moment où le ballon BreitlingOrbiter 3 décolle du Château-d’Oex dans les Alpes suisses en profitant d’une parfaite fenêtre météo.

Le ballon se dirige tout d’abord vers le sud-ouest pour prendre le courant-jet au-dessus du Maroc. Après avoir atteint une longitude de 9° 27’ouest, utilisée comme son méridien de départ, il file tout droit vers l’est pour commencer son voyage autour du monde.

Le ballon passe sept jours plus tard, le 8 mars, au-dessus de l’Inde avant de poursuivre sa trajectoire au-dessus du Pacifique le 11 mars.

Le 17 mars, il traverse le Guatémala et continue à survoler l’Atlantique.

Samedi 20 mars à 9 h 54 (GMT), le BreitlingOrbiter 3 franchit son méridien de départ au-dessus de la Mauritanie et inscrit définitivement son nom dans les annales de l’histoire de l’aviation.

Il atterrit le lendemain dans le désert égyptien.

En l’an 2000, la capsule du Breitling Orbiter 3 prend place parmi les collections du Smithsonian National Air and Space Museum (Musée national de l’air et de l’espace) de Washington, D.C, le plus prestigieux musée de l’aviation au monde.

Elle occupe une place d’honneur dans le cadre de l’exposition Jalons du vol consacrée aux appareils impliqués dans les périodes les plus fascinantes de la conquête du ciel et se retrouve aux côtés de l’avion des frères Wright, du Spirit of St. Louis de Lindbergh, du Bell X-1 de « Chuck » Yeager et de la capsule Apollo 11.

2013 – EMERGENCY II

Dans le but d’améliorer la fiabilité du signal de sauvetage et d’aider les premiers intervenants à mieux coordonner des opérations de recherche et de sauvetage sur toute la planète, Breitlingaméliore son Emergency. Cette montre devient la première et seule montre de poignet au monde pourvue d’une balise personnelle de localisation (BPL) à double fréquence intégrée.

Le microémetteur amélioré de l’Emergency II ne fonctionne plus seulement sur 121,5 MHz, mais envoie maintenant des signaux d’alerte sur la fréquence de 406 MHz, beaucoup plus fiable, d’où sécurité renforcée et informations plus complètes afin de réduire le nombre de fausses alertes.

Le signal 121,5 MHz continue cependant à être reçu sur terre, par des bateaux en mer et par des appareils en vol et reste le système le plus efficace et le plus fiable pour détecter des victimes. Les balises de détresse radio doivent donc être de type double fréquence pour garantir la détection des personnes.

2015 – EXOSPACE B55

Quelques années plus tard, en 2015, Breitlinglance son interprétation très personnelle de la montre connectée, qu’elle baptise ExospaceB55.

Cette montre profite des atouts de la montre et du smartphone en permettant au smartphone de réagir comme une télécommande de la montre, par exemple pour des mises à jour rapides des fonctions ou pour ajuster des options telles que le réglage de l’heure, les fuseaux horaires, l’alarme, les fonctions de chronographe, etc.

Mais ce n’est pas tout ! L’Exospace B55 fonctionne aussi dans l’autre sens.

L’utilisateur peut directement charger des données de la montre (mesures du temps de vol, temps intermédiaires, temps par tour, etc.) sur le téléphone. Il profite aussi d’un écran plus grand, d’une capacité de stockage améliorée ainsi que de capacités de partage, par exemple via e-mail ou autres applications connectées.

En lançant l’Exospace B55 Yachting en 2018, Breitling a permis à l’univers de la voile de profiter de son emblématique instrument intelligent, conçu à l’origine pour les pilotes, et prouve ainsi qu’elle reste la marque des instruments pour professionnels.

2020 – ENDURANCE PRO

A la fois montre légère dédiée aux athlètes et chronographe sportif décontracté pour le quotidien, l’Endurance Pro allie à merveille haute précision et technologie innovante à un design pétillant et coloré. C’est la montre athleisure par excellence.